Votre panier est vide.

Questions / Réponses sur le parquet

Obtenez des réponses à vos questions sur le parquet

Nos spécialistes du parquet répondent aux principales de vos questions sur notre hotline ou par mail commercial@boutique-parquet.com, vous trouverez ci-dessous une sélection des questions les plus fréquentes :

 

Qu'est-ce qu'un parquet ?

Le terme de «  parquet » est réservé à tout revêtement de sol en bois ou à base de bois dont le parement (couche d’usure) est en bois véritable d’une épaisseur minimale de  2,5mm pour permettre la rénovation. (2 ponçages possibles)

Les revêtements de sols stratifiés ne peuvent en aucun cas être appelés parquets, même si d’usage courant on les appelle « parquets flottants ».

Seuls les parquets offrent le confort, la chaleur, et la durabilité d’un matériau noble et vivant : le bois

En outre, le parquet est non allergique et sain. Il ne retient pas la poussière et n’en produit pas.

 

Je ne pose pas tout de suite. Comment stocker mon parquet ?

Stockez le parquet dans un endroit parfaitement sec, à l’abri de l’humidité et non sujet aux condensations de vapeur d’eau. Les paquets seront empilés de manière à ne subir aucune déformation. N’ouvrez les paquets qu’au moment de la pose. (voir fiche conseil : préparer le chantier)

 

Peut-il y avoir des nuances de ton et de coloration dans mon parquet ?

Chaque essence de bois a ses nuances propres, variables suivant la provenance et le débit. De plus, le bois n’est pas un matériau uniforme, chaque lamelle est unique, et il peut y avoir des variations sensibles de couleur, structure et nœuds dans une même référence ou sur une même lame. Tous les bois foncent à la lumière. (voir fiche conseil : guide de choix)

 

Est-ce que je détruis ma planète en mettant un parquet chez moi surtout si il est en bois exotique ?

Faites attention au logos présents et obligatoires sur les produits, (L'environnement ) et assurez-vous du produit que vous consommez.

Le logo FSC par exemple est un gage certains concernant les bois exotiques, ils sont exploités dans le respect de l’environnement et gérés durablement.

 

Quels sont les bois les plus durs ?

Pour s’y retrouver, il existe une classification en quatre catégories, des essences les plus souples aux plus résistantes :

• Classe A (bois tendre): épicéa, pin sylvestre, sapin, aulne

• Classe B (bois mi-durs) : bouleau, châtaignier, mélèze, merisier, noyer, pin maritime,  teck, sycomore

• Classe C (bois durs) : afromosia, angélique, charme, chêne, érable, eucalyptus, frêne, hêtre, iroko, makoré, moabi, movingui, orme, amarante, guatambu, bilinga

• Classe D (bois très durs) : cabreuva, doussié, ipé, jatoba, merbau, kempas wengé. Cumaru, sucupira, angélique, ébène…

(voir également fiche conseil : les classes d’usure, la dureté des bois)

 

Peut-on poser un parquet sur un sol chauffant, et sur un sol chauffant / rafraîchissant ?

Les planchers chauffants "basse température" doivent être conçus et installés de façon à ce que la température de surface des sols finis ne puisse dépasser 28°C.

Les notices de poses incluses dans chaque paquet de parquet complètent les textes en vigueur, à savoir :

• DTU Parquets collés N° 51.2 août 1995

• DTU Exécution des planchers chauffants par câbles électriques N°65.7 janvier 1986

• DTU Exécution des planchers chauffants à eau chaude N°65.8 février 1990

Ils en résultent qu’il est impératif d’effectuer une pose collée en plein à partir d’un parquet contrecollé. (voir notre fiche conseil sol chauffants, sol rafraîchissants)

En ce qui concerne le cas particulier des sols chauffants/réfrigérants, les transferts de vapeur sont susceptibles de conduire des phénomènes de condensation pouvant provoquer des reprises momentanées d’humidité et par conséquent une déformation du parquet. Pour cette raison et en l’absence de tout DTU régissant la pose de parquet sur ce type de support, la plus part des fabricants déconseillent à ce jour la pose de parquet sur un sol chauffant/rafraîchissant. Cependant il existe au jour d’aujourd’hui à notre connaissance seulement 2 fabricants garantissant leurs fabrications sur sol réversible avec une police d’assurance : seul Listone Giordano (gamme piano et plank), et La berrichonne  (gamme Passion) garantissent leurs produits. Attention néanmoins à bien respecter les contraintes de pose. (séchage de la chape : % d’humidité inférieur à 1.5%, mise en chauffe progressive du plancher chauffant pendant 15 jours puis arrêt et pose du parquet après 24 heures d’arrêt avec colle PU bicomposants dans un environnement à environ 20°C)

 

Est-il possible de poser du parquet sans vide sanitaire ?

Nous conseillons en pose flottante et collée d’appliquer impérativement une résine époxy qui empêchera toute remontée d’humidité par le sol.

Par ailleurs il sera impératif de mettre en place un système d’aération qui garantira une hygrométrie entre 40 et 60% d’humidité dans l’air.

 

En pose "collée" faut-il également coller les rainures et languettes ?

Non, c’est inutile. Lorsque le parquet est collé "à plein" au sol, le mouvement du plateau devient quasiment impossible.

 

Quels sont les avantages d’un système avec « clic » ?

• Facilité : système de pose possible en pose flottante sans colle, assemblage sans effort par encliquetage.

• Rapidité : temps de pose réduit, réaménagement de la pièce immédiat.

• Rendu esthétique : assemblage solide et durable, raccords parfaitement invisibles.

• Modulable : remplacement facile d’une lame, possibilité de démontage et remontage.

 

Parquet verni ou parquet huilé ?

Nos finitions ont une qualité essentielle : elles font toujours ressortir le caractère authentique du bois. "Verni" ou "Huilé", elles présentent toujours un aspect irréprochable.

Verni : les parquets reçoivent le plus souvent 6 couches de vernis extra dur à l’exception des produits brossés sur lesquels sont appliquées 3 couches de vernis polyuréthane en phase solvant qui épouse toutes les structures du bois. En effet, le brossage est obtenu en ôtant la veine tendre du bois. Il donne au parquet un relief structuré que seuls les ans peuvent sculpter naturellement.

Avantages : Peu d’entretien car grande résistance à l’abrasion.

Inconvénient : produit filmogène qui fige le bois, particulièrement en non brossé, sensible aux rayures. Dés qu’une détérioration apparaît, aucune possibilité de solutionner le problème par soit même, impossible de faire un raccord de vernis, il faut poncer toute la pièce.

Huilé : les parquets huilés sont particulièrement recommandés pour les zones fréquentées ou à grand trafic car ils permettent des réparations partielles sans problème. Certains les choisissent aussi pour leur aspect plus naturel, plus authentique, plus proche de la matière.

Intérêt : Réparations par soi même partielles, ce n’est pas un produit filmogène donc pas sensible à la rayure, aspect plus authentique, aspect matière plus prononcé.
Inconvénients : A force de passage l’huile s’en va, il est donc nécessaire de nourrir le bois au moins 1 fois par an aux endroits de passage. Entretien plus contraignant.

 

Comment savoir si ma chape ciment est sèche ?

La chape ciment ne doit pas être susceptible d’exposer le parquet à des remontées d’humidité capillaires sous quelque forme que ce soit. Elle doit donc être parfaitement sèche : 3% d’hygrométrie maximum dans la masse (1.5 % en cas de pose sur sol chauffant et 0,5% si la pose du parquet est réalisée sur une chape anhydrite).

A titre d’information, il y a lieu de compter au minimum 2 semaines de séchage par centimètre d’épaisseur de chape. Il convient ensuite de contrôler la siccité de la chape à l’aide d’un humidimètre approprié.

 

Dans quel cas faut-il réaliser un ragréage ?

Le support doit être plan. Contrôlez la planéité à l’aide d’une règle de 1 mètre. Les flèches (creux ou bosses) doivent être limitées à 2 mm. Si les flèches sont supérieures à 2 mm il conviendra d’effectuer un ragréage afin de "rattraper" les inégalités du support.

 

Peut-on poser un parquet flottant sur une moquette ?

Non, il faut déposer la moquette (seule moquette autorisée : moquette aiguilleté). Si la moquette est épaisse ou bouclée, il conviendra de l’enlever et d’éliminer toute trace de colle avant de procéder à la pose flottante ou collée du parquet sur la chape ciment.

La moquette a un « couchant de poil » qui va faire glisser le stratifié sur un côté (au bout de 3 ou 4 ans, vous allez voir les joints de dilatation sur un côté), de plus certaine moquettes peuvent occasionner des nuisances odorantes en étant renfermée sous un revêtement de sol.

 

Peut-on poser un parquet sur un carrelage ?

Oui, la pose sera soit flottante avec interposition de sous-couche soit en pose collée, le carrelage devra être parfaitement abrasé pour permettre une accroche suffisante de la colle.

 

Peut-on poser un parquet sur un revêtement de sol synthétique : PVC, linoléum ?

Oui, la pose sera flottante avec interposition de sous-couche.

Si une pose collée est préconisée, il conviendra d’enlever le sol synthétique et d’éliminer toute trace de colle avant de procéder à la pose.

 

Comment protéger mon parquet contre les rayures et le poinçonnement ?

Disposez à l’extérieur comme à l’intérieur de la maison, des tapis-brosses pour retenir le gravillon et le sable et des patins de feutre sous les meubles pour éviter les rayures.

 

Comment entretenir mon parquet ?

L’entretien de base est le même quelque soit la finition de votre parquet (vernis, vernis mat, huile) :

• Dépoussiérage parfait au balai à franges ou avec un aspirateur, puis balayage humide.

Voir également fiche conseil entretien


Quelle sera la durée de vie de mon parquet ?

La longévité du parquet lui confère un atout majeur par rapport aux autres revêtements de sol (stratifiés, moquettes…). En effet, le parquet peut être rénové par simple ponçage. Sa durée de vie varie selon plusieurs facteurs : l’essence de bois retenue, l’épaisseur de la couche d’usure, l’usage qu’en fait le consommateur et sa façon de l’entretenir. Certains parquets ont plus de cents ans et encore de beaux jours devant eux…

Une aide?